Première prometteuse pour les Cross Vidéo Nights @ La Cantine

#crossvideonights par @docsidestory

La salle de la Cantine (Paris) avait été débarrassée de ses chaises (*) pour accueillir les 280 inscrits aux premières Cross Vidéo Nights.

Un joli score pour une première destinée à faire se rencontrer producteurs, réalisateurs, créateurs, blogueurs, sociétés innovantes, medias, agences, qui ont tous finis autour de bonnes pizzas et d’un verre de rouge.

Le concept : une soirée, trois pitch de 7 mn : un pitch contenu, un pitch techno, un pitch média.

Avec un fil rouge : favoriser le retour d’expérience.

Pitch contenu : le webdoc « Défense d’Afficher« 

Un dispositif transmédia (web, numérique mobile) qui invite l’internaute à découvrir 8 artistes de street art, filmés par 8 réalisateurs dans 8 villes du monde.

Le webdoc, sorti en mars 2012, a reçu le prix France 24 – RFI remis au festival Visa pour l’image de Perpignan.

Sa réalisation a réuni, autour d’une petite équipe, plus de 50 personnes pendant deux ans.

Tout a commencé par un dossier, déposé à Libération, qui a séduit la direction de la rédaction. Ce qui a permis de déposer (et d’obtenir) une demande d’aide au développement au CNC.

Le choix des artistes, des réalisateurs et des villes s’est déroulé via internet en fonction des affinités et des techniques développées : pochoir, collage, reverse graffiti (graf’ réalisé en éclaircissant une surface murale de sa saleté).

Parallèlement ont commencé, d’une part, le travail de scénarisation et de direction artistique (qui n’a cessé d’être remis en question jusqu’au dernier moment…), et, d’autre, part la recherche de financement.

L’idée était de solliciter des financements privés, mais devant le peu de succès, l’équipe s’est tournée vers des partenaires plus institutionnels : les médias, Dailymotion, le parc de la Villette, puis France Télévision (qui les a notamment aidé à développer leur page d’accueil). Le budget total de « Défense d’afficher » s’élève à 250 000 euros.

Le webdoc propose une flânerie d’une heure vingt minutes (au total) dans les villes, à la découverte des oeuvres au détour d’une rue. Chaque oeuvre est géolocalisée sur une Google Maps. Les liens externes permettent d’approfondir la biographie des artistes et de leur ville.

Dès qu’on a visionné plusieurs séquences, on débloque un accès à des screensavers (rafraichisseurs d’écran, comme on dit poétiquement en français !) représentant les fresques murales .

Autre dispositif cross média : l’appli mobile, développée avec une société de Brooklyn (New York), qui permet aux utilisateurs de découvrir les fresques (et les séquences filmées) du webdoc et d’ajouter les leurs : en les photographiant et en les géotaggant. Plus de mille artistes sont déjà recensés. L’appli, gratuite quelques semaines, est désormais payante (0,79 cts). Elle aurait été téléchargée entre 6000 et 7000 fois.

La stratégie de diffusion a été pensée par Caméra Mobile. Le webdoc a réuni environ 100 000 VU, avec un pic, bien sûr, lors du lancement. France Télévision a été très partageuse, en ne gardant pas le webdoc pour elle, mais en cherchant à développer la visibilité du projet, qui a compté 300 000 vues additionnelles sur Dailymotion.

Un soin particulier a été porté à l’utilisateur qui a la possibilité d’enregistrer sa session et d’être reconnu à son retour. Un moyen de ne pas le décourager et de le fidéliser.

Leur seul regret : ne pas avoir davantage intégré l’appli dans le site afin d’en assurer une meilleur visibilité.

#crossvideonights par @MagicWindowz

Pitch techno : Djehouti

Greg Sierra, Julien Hasenfratz, Guilhem Thebault, Benjamin Hoguet, de Djehouti ont présenté leur outil « générateur d’expérience interactive » qui a déjà séduit Radio France, France 3, France 24 (et la rédaction de pelerin.info, de Bayard-Presse NDR). L’idée centrale, c’est de pouvoir se passer d’un développeur, et de travailler en duo rédacteur (texte, son, video) et un graphiste.

Le back office est intuitif (drag & drop) et s’inspire de la logique de la suite Adobe (avec le principe de calques).

Djehouti se différencie de Klynt par son recours au HTML5 (lisible sur les produits à la pomme) et non le flash. Il se distingue de 3wdoc en privilégiant la logique de calques (tout en ayant aussi une timeline pour créer des événements et des comportements dans la narration).

La version gratuite donne accès à 3 pages, les tarifs s’échelonnent ensuite de 25 euros / mois (c’est le temps de réalisation qui est facturé) à 75 euros / mois (4 projets, 15 pages).

Pour des besoins particuliers, l’équipe peut intervenir en production et en graphisme.

Pitch média : Le monde.fr

« Faire du docu, ce n’est pas notre métier, a rappelé d’emblée, Alexis Delcambre, rédacteur en chef du Monde.fr.Nous ne sommes ni producteur, ni réalisateur audiovisuels. Ce qui nous importe, c’est de diffuser de l’information juste et pertinente ; et de nous interroger sur les nouvelles façons de raconter l’info. Quelles sont les meilleures formes et formats, cohérents avec notre offre éditoriale, qui vont toucher notre public ?  »

En 4 ans, lemonde.fr a diffusé un webdoc par mois (soit 47 au total), aux formats variés (narration chapitrée, duale, interactive…). Ce fut « Voyage au bout du charbon » en 2008, puis « Le corps incarcéré », produit en interne en 2009.

Seize webdoc ont été produits en interne. Des journalistes de la rédaction ont été détachés pour un temps limité (semaines, mois). Ils ont travaillé avec un webdesigner, un développeur et journaliste vidéo/son.

Les webdoc ont été coproduits (avec l’INA, Upian, Narrative, etc.). Mais lemonde.fr privilégie désormais la diffusion de webdoc, déjà financés, prêts à diffuser. « Nous sommes des testeurs, éditeurs, diffuseurs », résume Alexis, qui ne s’interdit pas, occasionnellement, d’en produire en interne.

Le Monde s’acquitte d’un droit de diffusion qui représente entre 1% et 10% du budget du webdoc (3000 euros en moyenne).

Les meilleures audience ont atteint 200 à 300 000 visionnages, les moins bonnes, de 10 à 15 000 visionnage. L’indicateur retenu est la durée de visite car elle est un signe d’appropriation. Sur les webdocs, elle peut avoisiner les 10 mn (contre 3 mn pour le reste du site).

La réflexion de monde.fr s’oriente sur la meilleure façon de faire vivre le webdoc dans la durée : avant, pendant, après, en le pensant en cross média (site, mobile, print).

Côté revenus, il n’y a pas de présence publicitaire sur les webdocs car toute la largeur de la fenêtre est déjà exploitée. A part la bannière, les formats publicitaires horizontaux ne correspondent pas aux besoins et risquent de gêner la navigation.

Une réflexion est en cours autour de la possibilité de vendre à l’acte et/ou de réserver certaines diffusions à l’édition abonné.

Les projets du monde.fr : développer de nouvelles formes adaptées à la tablette et déployer des jeux (serious game). L’interactivité avec l’internaute est à travailler. « Il faut lui proposer une action ni trop vaste, ni trop étroite. On peut s’inspirer des mécaniques ludiques, qui construisent une interactivité efficace », a conclu Alexis.

Les prochains Cross Video Nights :
— 13 novembre : 3 pitchs autour du Brand Content
— 11 décembre : 3 pitchs autour du Transmedia

(*) Suggestion tout à fait personnelle aux organisateurs : les gens se sont spontanément assis par terre au bout d’une heure. Ce serait bien de prévoir quelques chose de plus confortable pour poser ses fesses : moquette, tapis, coussins (soyons fous !). A la cantine, beaucoup de gens live-tweet depuis leur ordi portable.

Peu LT hier soir, malgré l’intérêt du débat. J’explique cela par l’impossibilité de pianoter sur son clavier… debout (sauf à être équipé d’un dispositif spécial).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :