Faire payer l’info ? Les chiffres du Reuters Institute sont encourageants

La nouvelle provient d’Outre-Manche : « Digital news is finally starting to pay« , titre The Guardian, citant le « Digital News Report 2013″ du Reuters Institute. L’étude porte sur l’Angleterre, les Etats-Unis, l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne, le Brésil, le Japon et le Danemark.

Je relève les chiffres suivants :

  • En France, les lecteurs accèdent à l’info via leur moteur de recherche (45 %), l’e-mail (24 %), une recherche dans les flux d’infos (22 %), l’alerte (19 %),  les sites de presse (16 %),  les réseaux sociaux (14 %).
  • En 2013, 13 % des Français ont accepté de payer sur internet pour obtenir de l’information. Ils n’étaient que 8 % à répondre par l’affirmative en 2012.
  • En France, 64 % des paiements sont des achats à l’acte, 28 % des abonnements (autres : 16 %).
  • Les infos sont toujours lues sur l’ordinateur (85 %), le smartphone (63 %), la tablette (60 %), la télévision connectée (51 %), la liseuse (17 %)
  • Les sites d’infos qui ont opté pour un mur payant complet ont vu leur trafic chuter entre 85  et 95 %.
  • Les sites d’infos qui ont adopté le modèle fremium (contenus gratuits et payants) ont vu leur trafic chuter de 5 % à 15 %. seulement
  • 15 à 25 % du revenu global des titres de presse papier sont générés par le numérique ; leur audience est dix fois supérieure à celle du papier.
%d blogueurs aiment cette page :